Étude > CAMPAGNE « SÉCURITÉ ROUTIÈRE — COURONNE »

CAMPAGNE « SÉCURITÉ ROUTIÈRE — COURONNE »

Lors de notre enquête finale auprès de récepteurs adolescents de classes de 4e et 3e , âgés de 13 à 15 ans, nous avons relevé un paradoxe concernant un élément de l’image présentée. Il s’agit de la couronne de fleurs utilisée comme symbole de la mort en renvoyant au référent de la tombe. Or, lors de sa brève présentation (quelques secondes), cette image a été perçue par l’un des adolescents comme la représentation d’un cadeau dont l’objet, le message serait que la conduite est un privilège. Ainsi, concernant cet élément précis de l’image nous relevons des propriétés émises et mal interprétées mais aussi non émises mais interprétées.
Publicité pour la Sécurité Routière, Tous responsables - Changez de comportement sur la route.

Entretien conception

Antoine Chadufau (AC), Directeur du Développement au sein de l’agence Facto Saatchi & Saatchi (Sainte Clotilde, Ile de la Réunion), interviewé par mail en mars 2014.

À qui s’adresse cette publicité? Quel est le public visé (ou les publics visés)?
AC : On s’adresse à l’ensemble des réunionnais.

Voir l’entretien

IMAGE

CAMPAGNE « SÉCURITÉ ROUTIÈRE — COURONNE »

Entretien diffusion

Gilbert Ricquebourg (GR), responsable de l’USR (Unité Sécurité Routière) de l’Ile de La Réunion, interviewé par mail en mai 2014.

Quelle stratégie de communication serait adoptée pour la diffusion de ce document visuel?
GR : La stratégie de communication que nous mettrions en place : pour lancer cette affiche, celle-ci devra s’appuyer sur une campagne de sensibilisation en sécurité routière dont l’objet pourrait-être, par exemple : « le partage de la route » ou « les comportements à risque ».

Voir l’entretien

Entretien reception

Quatre adolescents en classe de 4e et de 3e (2 filles et 2 garçons) au collège à Paris (13e et 19e ), interviewés en mai 2014.

Voir l’entretien

Entretien médiation

Lors de notre enquête finale auprès de récepteurs adolescents de classes de 4e et 3e , âgés de 13 à 15 ans, nous avons relevé un paradoxe concernant un élément de l’image présentée. Il s’agit de la couronne de fleurs utilisée comme symbole de la mort en renvoyant au référent de la tombe. Or, lors de sa brève présentation (quelques secondes), cette image a été perçue par l’un des adolescents comme la représentation d’un cadeau dont l’objet, le message serait que la conduite est un privilège. Ainsi, concernant cet élément précis de l’image nous relevons des propriétés émises et mal interprétées mais aussi non émises mais interprétées.

Voir l’entretien